extravagant

extravagant

extravagant, ante [ ɛkstravagɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1380; lat. extravagans, de vagans, p. prés. du v. vagari « errer »
1Dr. can. Vx Non incorporé dans les recueils canoniques.
2(XVIe) Mod. Qui sort des limites du bon sens; qui est à la fois extraordinaire et déraisonnable. Idées, conceptions, théories extravagantes. biscornu, bizarre, grotesque. Costume extravagant. excentrique. Dépenses extravagantes. exagéré, excessif. « il était extravagant d'aller ainsi devant soi sans savoir si cela servirait à quelque chose » (Hugo). (Personnes) « Ce gros garçon si raisonnable [Louis XIV] faillit se jeter dans les bras de la créature la plus extravagante, la plus dangereuse et la plus funeste qu'il pût rencontrer [Marie Mancini] » (L. Bertrand).
3Vieilli Qui extravague, est hors du sens commun (personnes). Un personnage extravagant. bizarre, déséquilibré. Subst. Les « sottes visions de cette extravagante » (Molière). détraqué, fou.
⊗ CONTR. Équilibré, modéré, normal, raisonnable, sage, sensé.

extravagant, extravagante adjectif et nom (latin scolastique extravagans, de extravagari, errer) Qui se comporte d'une manière bizarre, hors du bon sens, excentrique. ● extravagant, extravagante (synonymes) adjectif et nom (latin scolastique extravagans, de extravagari, errer) Qui se comporte d'une manière bizarre, hors du bon sens...
Synonymes :
- déraisonnable
- insensé
- loufoque (familier)
Contraires :
- équilibré
- sensé
extravagant, extravagante adjectif Qui choque et surprend par son caractère singulier, déraisonnable : Former des projets extravagants. Qui dépasse exagérément la mesure ; excessif : Des prix extravagants.extravagant, extravagante (difficultés) adjectif Orthographe 1. Extravagant, e, adj., s'écrit sans u et s'accorde en genre et en nombre : des propos extravagants ; elle est gentille, mais un peu extravagante. 2. Extravaguant, participe présent du verbe extravaguer, prend un u après le g et reste invariable : il arrive à captiver l'auditoire en extravaguant avec brio sur des sujets graves. ● extravagant, extravagante (homonymes) adjectif extravaguant participe présentextravagant, extravagante (synonymes) adjectif Qui choque et surprend par son caractère singulier, déraisonnable
Synonymes :
- époustouflant (familier)
- étrange
- inouï
- stupéfiant
Contraires :
Qui dépasse exagérément la mesure ; excessif
Synonymes :
- démesuré
- exagéré
Contraires :
- léger

extravagant, ante
adj. Qui s'écarte du sens commun, de la norme; bizarre, grotesque. Un discours extravagant.

⇒EXTRAVAGANT, ANTE, adj. et subst.
I.— Adjectif
A.— Dont la raison, l'imagination sont déréglées. (Quasi-)synon. fou, délirant.
1. [En parlant d'une pers.] Aussi ses compositions [de Girodet], ses figures, son dessin, tout cela est-il tendu, exagéré et souvent faux. Il y avait dans cet homme l'étoffe d'un très grand artiste, mais il était fou, extravagant au milieu d'un siècle où l'on ne veut que de la réalité (DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 171) :
1. J'ai repris ma vieille toquade de Saint Antoine. J'ai relu mes notes, je refais un nouveau plan et je dévore les Mémoires ecclésiastiques de Le Nain de Tillemont. J'espère parvenir à trouver un lien logique (...) entre les différentes hallucinations du saint. Ce milieu extravagant me plaît et je m'y plonge, voilà.
FLAUB., Corresp., 1869, p. 31.
2. [En parlant d'un comportement] [Les porteurs] se mettent à danser autour de nous une danse échevelée, extravagante, aux cris de « merci gouvernement! » (GIDE, Retour Tchad, 1928, p. 963).
♦ [Commutant avec fou dans des expr. figées comme gaieté folle, yeux fous] Cette idée m'inspira une gaieté si extravagante (...) que je ne pus retenir mes éclats de rire (NODIER, Fée Miettes, 1831, p. 90). Jeanne n'était pas belle ainsi, dans la douleur, sauf ses yeux, ses yeux extravagants et noyés (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 465) :
2. Les rumeurs les plus extravagantes circulèrent, à peine quelques journaux de Paris venaient-ils augmenter par leurs contradictions les ténèbres anxieuses où l'on se débattait.
ZOLA, Débâcle, 1892, p. 44.
[En parlant d'une activité intellectuelle] Qui va contre la raison. (Quasi-)synon. absurde, déraisonnable, insensé. Si ces écoles avaient été purement absurdes et extravagantes, elles n'auraient pu être (COUSIN, Hist. philos. XVIIIe s., t. 2, 1829, p. 553). Puis je formai le projet le plus extravagant et le plus raisonnable en même temps auquel un amant puisse jamais songer (BALZAC, Peau chagr., 1831, p. 155). C'est aussi de la même manière que je comprendrai les associations d'idées extravagantes que présentent certains malades (JANET, Obsess. et psychasth., 1903, p. 116) :
3. ... je cherchais à me rendre compte de cet engouement du public pour un genre de spectacle extravagant, ridicule, indigne d'une nation civilisée...
JOUY, Hermite, t. 2, 1812, p. 175.
B.— Qui dévie par rapport aux normes reçues de la vie sociale.
1. [En parlant d'une pers., de son comportement, de sa mise, etc.] Qui s'écarte des habitudes, qui provoque l'étonnement. Synon. bizarre, excentrique; synon. fam., dingue, farfelu. Une coquette maigre aux airs extravagants (BAUDEL., Fl. du Mal, 1857-61, p. 168). À côté d'elle, la Garcia, avec un chapeau extravagant et des cheveux d'une envergure prodigieuse (GONCOURT, Journal, 1861, p. 908) :
4. ... l'opinion générale était qu'Henriette, malgré son fard extravagant et ses boucles d'oreilles, était plus honnête qu'une Mme Carret, qui avait beau être femme du monde, ne s'en conduisait pas moins d'une façon scandaleuse...
TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 153.
2. Qui provoque l'étonnement, la surprise à cause de l'excès, de la surabondance. Synon. baroque. C'est pour cette solennité [les courses de taureaux] que sortent de leurs remises poudreuses les calesines et les carrioles les plus baroques et les plus extravagantes (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 72). On peut voir (...) le règne nouveau de la frivolité et de la mode, les inventions de l'imagination affolée et licencieuse, les costumes extravagants et surchargés (TAINE, Philos. art, t. 2, 1865, p. 6) :
5. Sa mise trop voyante pour notre milieu terne, trop somptueuse, « extravagante », disait mon père le lendemain matin, fit valoir aussitôt la discrétion modeste de Madame Marchant et de ma mère.
GIDE, Geneviève, 1936, p. 1362.
Sans valeur dépréc. Le contraste du luxe extravagant qui se déployait au ras du sol dans une lumière tamisée, et du plafond grossier où se répandait la seule magie du jour dans sa vigueur entière (GRACQ, Argol, 1938, p. 28). Cette femme, d'une si rare, d'une si extravagante beauté (GRACQ, Beau tén., 1945, p. 60).
[En parlant d'une plante] Synon. de exubérant. Des végétations extravagantes s'enchevêtraient à l'ombre, ruisselantes, trempées par un déluge perpétuel (LOTI, Mariage, 1882, p. 141).
C.— En emploi hyperbolique. Synon. fou, insensé, dingue (fam.). C'est extravagant! Le succès extravagant de cette comédie trahit tristement le niveau du public (GONCOURT, Journal, 1894, p. 654). L'extravagante difficulté de l'entreprise (GIDE, Caves, 1914, p. 789).
♦ Très rapide (cf. vitesse folle). Le dernier mouvement du « concerto » présentait un extraordinaire fouillis de sons, dans un extravagant tempo (SCHAEFFER, Rech. mus. concr., 1952, p. 81).
[Postposé à un subst. quantifiable] Payer ces denrées à un prix extravagant (SAY, Écon. pol., 1832, p. 202) :
6. — Mon ami, écoutez-moi... Songez que nos trois mille titres ont produit plus de sept millions et demi. N'est-ce point un gain inespéré, extravagant? Moi, tout cet argent m'épouvante, je ne puis pas croire qu'il m'appartienne...
ZOLA, Argent, 1891, p. 315.
II.— Substantif
A.— Personne dont le comportement échappe aux normes habituelles. À sa liberté d'allures, de mots, d'idées, on crut à une extravagante qui ferait des heureux (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 52). Kyo l'avait tenu [Clappique] d'abord pour un extravagant assez pittoresque (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 365) :
7. Les filles ne sont supportables qu'à la condition d'être de folles créatures, des toquées, des extravagantes, des êtres qui vous étonnent un peu par l'entrain de leur verve ou l'inattendu de leurs caprices.
GONCOURT, Journal, 1875, p. 1070.
B.— Subst. masc. Ce qui est extravagant :
8. Je consens à la bucolique et aussi à la féerie de marbre et d'or. Le bonheur sec ressemble au pain sec. On mange, mais on ne dîne pas. Je veux du superflu, de l'inutile, de l'extravagant, du trop, de ce qui ne sert à rien.
HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 614.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Cf. extra-. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1374 extravacant « qui n'est pas inséré dans les recueils canoniques » (J. GOULAIN, Ration., Richel. 437, f° 27b ds GDF.); 1379-89 « excessif » despense extravagant (Compt. de la fabrique, Arch. Aube, b 1559, f° 56 v°, ibid.); XVIe s. « déraisonnable, bizarre, hors du sens commun » (AMYOT, Œuvres de Plutarque, Cat. d'Ut., 33 ds LITTRÉ). Empr. au lat. scolastique extravagans qualifiant d'abord les constitutions pontificales ne faisant pas partie des décrétales (cf. DU CANGE et NIERM.), composé du lat. extra (v. extra-) et du part. prés. vagans de vagari « errer ». Fréq. abs. littér. :630. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 782, b) 770; XXe s. : a) 1 010, b) 991.
DÉR. Extravagamment, adv. a) D'une manière extravagante. Matamore se campait dans une pose extravagamment anguleuse, dont sa maigreur excessive faisait encore ressortir le ridicule (GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 116). Une armée de valets, de laquais, de cochers, de majordomes, extravagamment parés de livrées centenaires (GONCOURT, Mme Gervaisais, 1869, p. 94). Nous discourions extravagamment (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Voleur, 1882, p. 1225). b) [Employé superlativement] Imaginez quelque chose d'exquis et d'extravagamment beau (FLAUB., Corresp., 1862, p. 3). []. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1878. 1re attest. 1571 (BELLEFOREST, Secr. de l'agr., p. 253 ds GDF. Compl.); de extravagant, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 7.
BBG. — GOHIN 1903, p. 231. — QUEM. DDL t. 6 (s.v. extravagamment).

extravagant, ante [ɛkstʀavagɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1380, « excessif »; extravacant, au sens I., 1374; lat. scolast. extravagans, de extra (→ 1. Extra-), et vagans, p. prés. de vagari « errer ». → Extravaguer.
———
I Dr. canon. Vx. Non incorporé dans les recueils canoniques. || Les décrétales extravagantes de Jean XXII.
———
II
1 Vieilli. Dont la raison, l'imagination sont anormales et déréglées (selon une norme intellectuelle implicite). Fou; délirant, dément, déséquilibré.
Allus. littér. || Le Berger extravagant, roman burlesque de Charles Sorel (→ ci-dessous, cit. 3).N. || Un extravagant, une extravagante. Fou; détraqué, toqué (fam.).
1 (…) la complaisance est trop générale, de souffrir indifféremment toutes sortes de personnes (…) Je goûte ceux qui sont raisonnables, et me divertis des extravagants.
Molière, la Critique de l'École des femmes, 1.
2 (Les) sottes visions de cette extravagante.
Molière, le Bourgeois gentilhomme, IV, 2.
3 Mon sang s'allume et pétille, la tête me tourne, malgré mes cheveux déjà grisonnants, et voilà le grave citoyen de Genève, voilà l'austère Jean-Jacques, à près de quarante-cinq ans, redevenu tout à coup le berger extravagant.
Rousseau, les Confessions, IX.
Un esprit extravagant. Déréglé. || Une imagination extravagante.
REM. Le mot peut se substituer à fou dans divers contextes : une agitation extravagante; « une gaieté si extravagante » (Nodier, in T. L. F.); cette substitution conduit aux emplois 2. et 3., fou, dément ayant des emplois analogues.
Qui exprime l'extravagance, une folie apparente (actions, comportements, expressions). Bizarre, délirant, dément, déséquilibré. || Des paroles extravagantes. || Propos, discours extravagants. → Sans queue ni tête.
(Choses). Absurde, déraisonnable. || Un projet extravagant.
N. m. || L'extravagant : ce qui est extravagant.
2 Mod. (Personnes; caractères humains). Qui agit, se comporte d'une manière anormale et choquante (par rapport à une norme sociale donnée). Bizarre, excentrique, fou (fig.). || Elle est un peu extravagante, mais très douée.
4 Ce gros garçon si raisonnable (Louis XIV) faillit se jeter dans les bras de la créature la plus extravagante, la plus dangereuse et la plus funeste qu'il pût rencontrer (Marie Mancini).
Louis Bertrand, Louis XIV, p. 127.
N. || Un, une extravagante. Excentrique. || C'est une sorte de génie, mais un extravagant.
Plus cour. (En parlant des idées, des actions et de leurs résultats). || Idées, conceptions, théories extravagantes. Biscornu, bizarre, cornu (vx), dément, déraisonnable, étrange, extraordinaire, fantastique, grotesque, incohérent, irrationnel; → fam. À la graisse d'oie, à la mie de pain, à la mords-moi-le-doigt (→ Défaire, cit. 16). || C'est d'une complication extravagante ! || Avoir une conduite extravagante. || Manœuvres, manières extravagantes (→ Attiser, cit. 4; douzaine, cit. 2).
Une mode absurde, extravagante. || Un kitsch extravagant.Il est extravagant de… || C'est extravagant.
5 (…) jusqu'aux modes de nos habits, la même chose qui nous a plu il y a dix ans, et qui nous plaira peut-être encore avant dix ans, nous semble maintenant extravagante et ridicule; en sorte que c'est bien plus la coutume et l'exemple qui nous persuade, qu'aucune connaissance certaine (…)
Descartes, Discours de la méthode, II.
6 (…) il était extravagant d'aller ainsi devant soi sans savoir si cela servirait à quelque chose.
Hugo, les Misérables, I, VII, V.
(Choses concrètes). || Costume, habillement extravagant. || « Les carrioles les plus baroques et les plus extravagantes » (Gautier, in T. L. F.). || Un mobilier extravagant et amusant.
N. m. || Il n'aime que l'extravagant.
3 Extrême, excessif. Dément, fou, insensé (par ext.). || C'est d'une difficulté extravagante.(Avec des noms normalement employés avec fou). || Une vitesse extravagante. || Un succès extravagant. || Des prix extravagants.
CONTR. Équilibré, modéré, normal, raisonnable, réservé, retenu, sage, sensé.
DÉR. Extravagamment, extravagance.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • extravagant — extravagant …   Deutsch Wörterbuch

  • extravagant — EXTRAVAGÁNT, Ă, extravaganţi, te, adj. (Adesea substantivat) Care caută cu orice preţ să iasă din comun; excentric. ♦ Neobişnuit, ciudat, bizar. – Din fr. extravagant. Trimis de ana zecheru, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  Extravagant ≠ ordinar… …   Dicționar Român

  • extravagant — ex‧trav‧a‧gant [ɪkˈstrævəgənt] adjective 1. disapproving spending a lot of money when it is not necessary: • It s a bit too extravagant to buy both. • Even when in debt, he continued to enjoy an extravagant lifestyle. 2. very extreme and not… …   Financial and business terms

  • Extravagant — Ex*trav a*gant, a. [F. extravagant, fr. L. extra on the outside + vagans, antis, p. pr. of vagari to wander, from vagus wandering, vague. See {Vague}.] 1. Wandering beyond one s bounds; roving; hence, foreign. [Obs.] [1913 Webster] The… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • extravagant — Adj std. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. extravagant, dieses aus ml. extravagans, zu l. extrā außerhalb und l. vagārī umherschweifen, umherziehen , zu l. vagus umherschweifend, unstet . Abstraktum: Extravaganz.    Ebenso nndl. extravagant …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • extravagant — Extravagant, [extravag]ante. adj. v. Fou, bizarre, fantasque, qui est contre le bon sens, contre la raison. Il se dit des personnes, & des choses. C est un homme extravagant. discours extravagant. pensées, paroles extravagantes. ce qu il vient de …   Dictionnaire de l'Académie française

  • extravagant — extravagant, ante (èk stra va gan, gan t ) adj. 1°   Qui extravague, qui est bizarre. •   Parbleu ! s il faut parler des gens extravagants, Je viens d en essuyer un des plus fatigants, MOL. Mis. II, 5. •   Crois tu que d une fille humble, honnête …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • extravagant — [ek strav′əgənt, ik strav′əgənt] adj. [ME & Anglo Fr extravagaunt < ML extravagans, prp. of extravagari, to stray < L extra, beyond + vagari, to wander < vagus: see VAGUE] 1. Obs. straying beyond bounds; wandering 2. going beyond… …   English World dictionary

  • extravagant — »überspannt, verstiegen, übertrieben«: Das Adjektiv wurde im 18. Jh. aus frz. extravagant »ab , ausschweifend« entlehnt. Das frz. Wort geht zurück auf mlat. extravagans, das zu lat. extra vagari »ausschweifen« (vgl. ↑ extra und ↑ vage) gehört.… …   Das Herkunftswörterbuch

  • extravagant — Adj. (Mittelstufe) aus dem Rahmen fallend Synonym: ausgefallen Beispiel: Sie trug ein extravagantes Kleid. Kollokation: extravagant aussehen …   Extremes Deutsch


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»